Aller au contenu principal

Coquilles St Jacques céleri patate douce

mai 5, 2021

Petit dîner en amoureux, j’en profite pour préparer des St Jacques, car nos fils n’apprécient pas particulièrement. Une image d’accompagnement blanc et orange s’impose à moi. Comme j’ai un céleri en réserve, le blanc sera donc une purée de céleri. Et pour l’orange je pense à la patate douce, rassasiante avec un petit goût sucré et un indice glycémique plus bas que la pomme de terre classique. C’est parti!

recette noix de St jacques patate douce
Lire la suite…

Poêlée blette champignon

avril 25, 2021

Les blettes ont survécu à l’hiver dans le jardin et je me suis dit que j’allais préparer une poêlée avec ces belles feuilles côtelées. Je vais les associer à des champignons pour avoir un plat végétarien, j’aime bien pour le soir. Découvrez cette poêlée avec de la fraîcheur et de la mâche.

Lire la suite…

Cabillaud à la bordelaise

février 6, 2021

Depuis longtemps j’avais en tête de reproduire un plat que je mangeais souvent étant enfant : le poisson à la bordelaise. Cela me semble un bon moyen de manger du poisson avec un truc en plus qui lui donne du peps!

Un repas léger pour le soir! j’ai glissé un ingrédient qui n’est pas dans la recette originelle, mais que voulez-vous j’habite dans l’est maintenant. Je vous laisse deviner lequel. 😉

Un souvenir d’enfance fait maison : le poisson à la bordelaise
Lire la suite…

Crumble cru aux pommes

novembre 15, 2020

Vous savez que j’aime utiliser les ingrédients de notre jardin et peut-être savez vous aussi que j’aime essayer de nouvelles recettes bonnes en goût et meilleures pour la santé. C’est à dire sans sucre raffiné, avec moins de gluten et si possible végétales. Ici, je vais plus loin avec un dessert cru.

Voici ma recette de crumble cru aux pommes.

crumble cru aux pommes vegan sans gluten
Lire la suite…

Lasagnes flexitariennes

novembre 13, 2020

L’hiver revient et l’envie de bons plats chaud à déguster en famille. Il nous reste de belles grosses courgettes du jardin et je me dis que je vais tester des lasagnes sans pâtes, avec les courgettes. Cela fera un bon compromis : plat chaud, généreux comprenant viande et légumes.

C’est parti pour des lasagnes à la mode d’Emilie Romagne, région du Nord de l’Italie, dont la plus grande ville s’appelle Bologne 😉

lasagnes courgette flexitarienne sans gluten sans lactose
Lire la suite…

Epaule de sanglier au vin rouge

avril 19, 2020

Dans la série je vide le congélateur (pendant le confinement), nous avons retrouvé une belle épaule de sanglier que je me propose de préparer au vin rouge avec des épices gibier. J’explique en détail.

épaule de sanglier au vin rouge

Lire la suite…

Rôti de boeuf cocotte

mars 29, 2020

En cette période de confinement, c’est l’occasion où jamais de faire les fonds de tiroir : ceux des armoires et aussi ceux du congélateur.

Nous y avons trouvé un morceau de bœuf cocotte, genre paleron, qui se fait cuire…à la cocotte. Logique (comme dirait mon benjamin) 😉

roti de boeuf cocotte

Lire la suite…

Vivre sous le corona Virus – Jour 8

mars 24, 2020

Vous ai-je déjà dit que j’habitais dans un bled? Un village de moins de 1000 habitants, là où vous avez le droit de panacher les listes pour les élections municipales. C’est à dire barrer des noms d’une liste pour en rajouter d’une autre. Genre « d’en même temps » rural.

Cela peut être un inconvénient notamment pour faire ou faire faire des activités sportives ou culturelles car l’offre est réduite. Par contre lors d’une épidémie de Corona-virus cela présente quelques intérêt. Et encore plus si vous habitez à la campagne et pouvez jouir de son luxe : l’es-pa-ce.

Lire la suite…

Vivre sous le corona Virus – Jour 3

mars 19, 2020

Ce matin j’ai mis le réveil car je suis allée travailler. Au bureau je veux dire, comme avant.
J’ai pris ma douche en pensant….au fait que je prenne ma douche histoire de finir de me réveiller.
En quittant la maison, j’ai dû gratter le pare-brise, oui il fait froid dans le GrandEst mais pas assez pour tuer les virus 😆
Le soleil se levait et franchement sa vue à travers de la brume était très belle (c cadeau ).

vive corona virus jour 3 lever de soleil

Lire la suite…

Vivre sous le corona-virus – Jour 1

mars 17, 2020

C’est parti pour quelques jours, semaines de confinement. Vivre sous le corona virus, plutôt qu’avec le corona virus, car pour l’instant nous ne semblons pas l’avoir côtoyé.

Nos 2 garçons sont à la maison depuis lundi, mon conjoint depuis jeudi car 2 malades ont été déclarés dans l’usine où il travaille. Quant à moi, j’ai fermé l’entreprise lundi à 13 heures et depuis je fais du télétravail.

A  la maison on s’organise, les boys essaient de se connecter à leur école numérique avec plus ou moins de chance (que définit on comme la chance d’ailleurs?). Ils se sont essayés à la confection de masques et assurent le broyat des branches fraîchement taillées des fruitiers du verger. Oui nous vivons à la campagne, et nous avons un très grand terrain ce qui nous permet de nous aérer sans rencontrer personne, enfin si nos poules, l’âne et le cheval nain.

covid 19 occuper les enfants confinement

Ce matin j’ai reçu le livre écrit par ma copine chanteuse et auteure Léna Devigny « Si on chantait. Je suis d’autant plus contente que j’ai envie de lire des romans et que j’en ai fini un hier. merci la Poste de continuer à nous délivrer messages et paquets alors que nous sommes en confinement.
Le printemps éclot au jardin et après avoir passé ma journée à répondre aux emails de nos clients et enregistrer les commandes, je me suis offert une petite marche rapide. 4,6 km en 40 minutes.

vivre sous le corona virus balade en conscience

40 minutes sous le soleil du printemps. J’avais un peu chaud avec mon blouson de ski, quelle drôle d’idée.

40 minutes plutôt silencieuses, peu de chants d’oiseaux. Je n’ai rencontré qu’une voiture et un gars à vélo, nous nous sommes salués.

40 minutes chargées d’odeurs, celle entêtante de la terre encore gorgée de toute l’eau qui l’a inondée durant des semaines. Celle plus subtile des prunus en fleurs ou des prunètes.

40 minutes rythmées par le mouvement de mes jambes et de mes bras qui se sont naturellement mis au diapason de mes pas. Avez-vous déjà senti la fraîche résistance de l’herbe toute neuve et toute verte sous vos pas? C’est une sensation toute simple et comme revivifiante.

Sincèrement ce n’était que 40 petites minutes mais pour se sentir bien vivante.

Prenez soin de vous.